Fatou Diome. Le ventre de l'Atlantique

Extrait

Partir, c’est mourir d’absence. On revient, certes, mais on revient autre. Au retour, on cherche, mais on ne retrouve jamais ceux qu’on a quittés. La larme à l’œil, on se résigne à constater que les masques qu’on leur avait taillés ne s’ajustent plus.

5 commentaires sur “Fatou Diome. Le ventre de l'Atlantique

Ajouter un commentaire

  1. J’aime beaucoup cet extrait car il est juste, je l’ai constaté en retrouvant un ancien camarade d’Afrique, on c’était perdu de vue pendant 20 ans et le jour ou on a pu de nouveau se voir, la magie d’avant avait changé, content de se retrouver mais les masques ne correspondaient plus! Bonne soirée Gabrielle ツ

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :