Poème domestique *11

Contre rage de vent
Et mal de cœur
Aller pêcher la langue
Dans l'aber
Près des lèvres
Si les mots
Dans l'âme sont
En plein vrac
Choisir plutôt
L'appât
En longs bris
De glace rompue
Quand ça mord
Tirer tirer
Sortir la langue
La jeter au chien
Si elle est de bois
Sinon faire un signe de J'y-crois
Puis la mettre dans sa bouche
Tout le monde vous le dira
La langue est meilleure crue

Poème domestique *10

À 14h45
Dans la chambre bleue,
Il y en a un qui est fait de poils,
Deux qui sont faits de peau,
Un qui est fait de plumes.
Parmi eux, trois dorment,
Un écrit.
Lequel écrit ?
— Poils, peau, plumes…
Poils, peau, plumes…
Plume !
— Eh non.
— Pas poils, quand même ?
— Non plus.
— Peau ?
— Bravo !
— Laquelle des deux peaux ?
— Celle qui a une plume…
— Bien sûr, c'est logique.
— … et qui est à poil.
— Tu es bête !
— Un peu, du coup.

Poème domestique *6

Si j'avais eu de petits rêves
J'aurais pu les loger facilement
C'était une erreur logistique
D'en avoir eu de trop grands

La prochaine fois
Je mesurerai d'abord la pièce

Poème domestique *5

Nous cherchions 
Sur la plage d'Esnandes
Des pierres en forme de cœur

Il y en avait toujours
Une ou deux

Deux c'était mieux
Chacun la sienne

Trois
C'est jamais arrivé

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer