Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

L’alcool du baiser

© Carlotta Corpron
jamais ne venant autrement
qu’en posant le noir sur le blanc

l’alcool du baiser
ce ferment du poème

jamais bu autrement
que de lèvres à lèvres

cependant qu’on étreint
le temps restant de l’autre
qui enlace le nôtre

c’est toujours ce qu’on fait

toutes saisons emmêlées
toutes raisons tentées

voilà ce que ça donne

si on veut le silence
on ne l’aura jamais

l’ivresse est trop tentante



©Carlotta Corpron, "Light Follows Form of Greek Head", 1947, épreuve gélatino-argentique. © Collection particulière.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑