Au quai

©Batia Lishansky
je te le dis
c’est d’être
encore tendue
par la main absentée

c’est cela
cette attente
toute peau dehors
toutes larmes séchant
au soleil de la nuit
c’est cela sur la peau
le pas vif du désir
comme battant le pavé 
sombre et luisant
du quai

je te le dis
l’algue noueuse
tire vers le fond
seulement les mortels

il faut plonger pour savoir

aussi
s’il n’y avait pas de vent
il n’y aurait pas de mots

je te le dis 
à toi qui a plongé


Batia Lishansky, "Movement", 1950, dessin au fusain. ©Rachel Yanait Ben Zvi album, Yad Ben Zvi archives.

8 commentaires sur “Au quai

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :