Effort des faibles

© Else Meidner
ce qui existe
ce que l’on peut toucher
du bout des doigts
ce n’est pas là
devant nos yeux

ce que l’on est
ce qui est vrai
ce que l’on désire

tout est à l’intérieur

dans l’organe de l’attente

– ce n’est pas le cœur
qui n’est que cave qui s’inonde –

quel nom lui donner

et pourquoi vouloir le nommer

il ne vit pas longtemps
ou alors trop longtemps

le nommer
ne sert donc à rien

on n’en parlera jamais
à voix haute

on ne dira jamais
c’est ici 
en le montrant du doigt

on ne peut le situer
aussi justement

cet organe c’est le corps
l’être dans son entier
et on ne fait pas ça
dire 
en accompagnant la voix
d’un grand geste circulaire
c’est ici que j’ai mal


© Else Meidner, "Nu féminin", 1950, fusain, aquarelle. © Archives Ludwig Meidner, Musée Juif de la ville de Francfort. 

5 commentaires sur “Effort des faibles

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :