Silences de traîne

son silence
un théâtre tout juste déserté
quelques échos
de voix et d’instruments
et puis plus rien
plus rien

son silence bat tous les éléments
il les bat comme battent des poings
jusqu’au sang
jusqu’à l’os
il les terrasse tous

ce n’est pas ce qu’il veut
mais c’est ce qu’il fait

ce qu’il veut
ce qu’il voulait
c’est n’être pas silence

ton silence le sait
qui laisse
tous les mots 
d’avant son silence
à l’entrée de tes lèvres

5 commentaires sur “Silences de traîne

Ajouter un commentaire

Répondre à Jean-Pierre Tondini Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :