Pensées de vitesse

©Marta Pan
être soi
sentir
le tendre
le dur
la main
la bouche
le tendre
le dur
de l’âme
de l’autre
faire caresse
du vent de la course
mettre des mots 
dans les espaces mutiques
combler les essoufflements
par des essoufflements
se sentir nue
même couverte
puis couverte par deux nudités
être de peau et d’eau
à l’endroit du là 
provisoirement nomade
tremper les lèvres 
dans l’humide de l’effort
sentir
le tendre
du sol des amours
le dur
du sol des attentes



Sculpture Marta Pan, "Double Porte", 2006, acier. © Fondation Marta Pan-André Wogenscky

6 commentaires sur “Pensées de vitesse

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :