Poème domestique *12

Ce matin en me préparant un café
je me suis soudainement rappelé le conseil de ma mère
une cuiller par personne
plus une pour le goût 
j’étais étonnée de ne m’en souvenir qu’aujourd’hui
si longtemps après qu’elle me l’a donné
j’ai revu nettement remuer ses lèvres maquillées de rouge
ses yeux noisette dans mes yeux marron
les ongles vernis de rouge
de ses deux mains jointes sur le piston de sa cafetière Melior Chambord
la cafetière du dimanche et des jours de fête 

2 commentaires sur “Poème domestique *12

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :