La mangeuse de ville

Il y a quelque part elle dit
si le soleil ne l'a pas séchée
si l'averse ne l'a pas lavée
un peu de ma salive
à cet endroit où
mais je ne sais plus où
j'ai ouvert la bouche pour dire
et rien n'en est sorti
Il y a là-bas elle dit
si le chien ne l'a pas léché
si la terre ne l'a pas avalé
un peu de mon sang mêlé à ma salive
à cet endroit où
mais je ne sais plus où
j'ai ouvert la bouche pour dire
et d'abord rien n'en est sorti
et puis des pierres en sont sorties
qui ont blessé mon larynx
et ma langue et mes lèvres
Il y a quelque part elle dit
un endroit où
mais je ne sais plus où
j'ai ouvert la bouche pour dire

6 commentaires sur “La mangeuse de ville

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :