La pendule

© Cindy Sherman
Ces heures
Ce sont les tiennes
Si elles t'attendent ?
Il faudrait pour ça qu'elles soient faites d'autre chose
Ce n'est que du temps que tu as bêtement laissé là en partant
Qui a tourné en regrets de je ne sais même pas quoi
Si tu voyais mon âme
Toute penchée en avant par le poids de ce vide
Peut-être que c'est ça l'éternité
Du temps bêtement laissé là
Dont on ne peut rien faire
Cependant qu'il nous use


Photographie de Cindy Sherman. Untitled # 305, 1994.

6 commentaires sur “La pendule

Ajouter un commentaire

Répondre à Gabrielle Segal Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :