Yona Harvey. Sonnet for a Tall Flower Blooming at Dinnertime

Southern Flower, I want to quote the bard,
to serenade you, to raise a glass to you.
Long & tall you are always parched
& hungry. You wobble in strong winds, you
puff your bright hair when it rains, you
toss off the lint of dandelions, you
lean into the evening haunts
with your indifferent afro. You
were born in the old world city, the invisible
dark girl city, the city that couldn’t hold
a candle, a straight pin, a slave-owner’s sins
to you. You are the most beautiful
dark that hosts the most private sorrows
& feeds the hungriest ghosts.

4 commentaires sur “Yona Harvey. Sonnet for a Tall Flower Blooming at Dinnertime

Ajouter un commentaire

    1. Bonjour Barbara,
      Je ne crois qu’elle soit traduite en français, et je me suis bien gardée de le faire (ce que j’aurais mal fait) pour ne pas abîmer le texte et qu’il conserve sa force initiale. J’aime le lire ainsi, avec sa musique originelle.
      Je vous souhaite une bonne journée.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :