Ne rien rester, ni partir.

Ce que je veux au fond
C'est rester
Avec rien
Avec peu
De l'encre
Des paroles
De la salive passant d'une bouche à l'autre
Des ongles noircis par la terre remuée
Autour d'une graine  enterrée
Pour qu'elle vive
Des volets s'ouvrant sur une dormeuse
Qui remontant la nuit sur elle
Efface le jour qui vient

Au fond ce que je veux
C'est ne rien rester ni partir

13 commentaires sur “Ne rien rester, ni partir.

Ajouter un commentaire

  1. « Ce que je veux au fond
    C’est rester
    Avec rien
    Avec peu
    De l’encre
    Des paroles
    De la salive passant d’une bouche à l’autre
    Des ongles noircis par la terre remuée
    Autour d’une graine enterrée
    Pour qu’elle vive
    Des volets s’ouvrant sur une dormeuse
    Qui remontant la nuit sur elle
    Efface le jour qui vient

    Au fond ce que je veux
    C’est ne rien rester ni partir »

    Parce qu’il vaut pour moi
    au moins deux fois la peine

    Aimé par 1 personne

  2. Chère Gabrielle
    Ce que vous m’avez dit l’autre jour à propos d’un poème, je le ressens aussi à votre égard, votre écriture me touche beaucoup, je pense aussi que parfois j’écris sur un mode analogue en reflétant des expériences similaires….tout celà est bien mal dit….merci pour ce poème salutaire

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :