Poème domestique *9

Le poème qui tombe dans l'oubli
N'est pas blessé,
Pas dépaysé,
Pas surpris.

Le poète qui tombe dans l'oubli,
Eh bien, si.

14 commentaires sur “Poème domestique *9

Ajouter un commentaire

  1. le poète qui écrit des histoires sans avoir le poids du monde et de la notoriété -si petite soit-elle- sur les épaules, ne peut être qu’ un saint, un fantôme ou bien un dieu : s’ arracher au besoin de reconnaissance est inhumain à mon avis…

    Aimé par 1 personne

      1. cela me fait penser à une phrase du groupe de rock Luke qui dit « Oublie le monde car le monde t’oubliera… » ne pas réfléchir au succès puisque dans l’ absolu tout le monde se crée de nouveaux souvenirs au fil des époques et les traces du passé s’ amenuisent, ce passé qui se fige et nous inclut ainsi dans les « archives » lesquelles sont elles même « périssables »

        Aimé par 1 personne

  2. Encore faudrait-il découvrir les poètes, les vrais. Ont-ils déjà existé ? Combien d’entre eux en sont morts ? La poésie n’est qu’un poème sans nom où se cache l’existence de la verve. Je crois sincèrement que malgré tout, ce qui compte est ce que l’on écrit et après notre mort…basta !

    Aimé par 1 personne

Répondre à stephane.cassin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :