La passe

Il n’est pas d’absents
Tant que je suis ici
Et pourtant
Mes yeux
Pour eux
Ont perdu
Toute vie
Ce sont eux les absents
D’histoires qui se racontent
Dans le lieu de mon âme

Cette âme qui se peuple
Cependant qu’ici-bas
Le désert s’installe
Publicités

17 commentaires sur “La passe

Ajouter un commentaire

    1. Non, je ne le crois pas. Je crois seulement que la place qu’ils occupent dans nos esprits ne comblent pas le vide qu’ils laissent en partant. Et que d’une certaine façon, les absents manquent à nos yeux.
      Cependant, je trouve votre question très poétique.
      Gabrielle

      Aimé par 3 personnes

  1. Qui regarde quand tu regardes? Est-ce bien toujours toi (seule)? Ne sens-tu pas parfois prendre vie dans certaines perceptions ces présences à nous-même que l’on nomme les absents. Parfois comme la pluie fait retentir de nouveau un paysage éteint.
    On dirait que je fais la leçon…il n’en est rien, la vie comme la mort, la présence comme l’absence….restent questionnement. le votre interpelle…

    J'aime

    1. Je ne vois pas là une leçon, mais un prolongement au poème. Car au fond, qui sommes-nous, si ce n’est un mélange d’êtres et de perceptions. Qui sait si nous ne sommes pas plus que ce que montre le miroir.
      Très belle soirée à vous, Jean.
      Gabrielle

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :