A la fin, rien.

À la fin je dirai
Tous sont venus
Chacun à leur tour
Et m’ont tenue la main
Avant de la lâcher
On aurait dit
Sans le faire exprès

Tous sont venus
Un jour ou l’autre
S’assoir à ma table
Laissaient en partant
Des miettes de silence
Que je balayais en hiver
Pour nourrir la sitelle
Et quelques plumes d’ange
Dont je ne faisais rien

À la fin je dirai
Je n’ai pas fait mieux
Trop attendu d’amour
Trop aimé c’est certain
Et mal tellement mal
Peut-être contemplé
Plus qu’il n’aurait fallu
Mais que faut-il faire ?
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :