Gaillarde (Fantaisie)

Cette minute 
Par crainte que je l’oublie
Dérobe à la hâte
Le temps à sa portée
Sans se soucier qu’il soit
De la veille de jadis
Ni même du lendemain
Cette minute où je te vois
Pour la première fois
Étale son larcin
Sous le ciel nocturne
Puis avec une candeur
Mâtinée de fierté
Me l’offre en présent
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :